• petite histoire

    Cette histoire c'est passé au printemps au cap d’agde village naturiste mon mari a dut s’absenter plusieurs jours pour un probleme familliale 

    Le samedi, je me lève généralement tard, je grignote et après je reste a la maison. du coup dès mon réveil je me suis douché. 
    Après tout ça je trainer dans notre location en peignoir de soie. 
    Je me suis mis sur le canapé, avec quand la sonnette a retentit. et je me suis levé pour aller ouvrir.
    En ouvrant j'ai découvert un homme rebeu, 1m75, en debardeur, jogging et claquette. 

    "Salut, je suis le nouveau locataire juste a coté , je viens d'aller faire les courses et je me suis enfermer dehors, me-dit il
    je vous le rentrez en attendant vous pourrai appeler le proprietaire et patienter".

    "Oh, merci" me dit-il bon j'ai son numéro, 


    "il est tot mais je vais prendre une biere stp. Tu regardais un film? 

    Je reviens doucement, et au moment de lui tendre sa bière je vois qu'il a sa main dans son jogging et qu'il a une bosse dans le jogging.

    "t'aime bien les rebeu ?"
    "oui" dit-je timidement
    la il sort sa bite de son jog, un bon morceaux, a ce moment la mi mole il devait faire 14*3 et il me dit, 
    "bha viens alors, montre moi ce que tu sais faire"
    je me mets a genoux devant lui en baissant son short et je commence a poser mes lèvres sur sa queue.
    Je leche bien sa tige de haut en bas, sans oublier ses couilles.
    Il commence a bien se dresser, et moi je le prend en bouche, je fais des vas et viens bien baveux mais assez timide et d'un coup je fais en fond de gorge. 
    Il s'arrete, il me regarde et il me dit "mais tu fais ça bien en plus petite pute"
    Il me prend les cheveux et me fait faire des fond de gorge en continuant de m'insulter, ce qui m'ecxite au plus haut point. Je remue mes fesses pendant ce fond de gorge baveux. 
    Apres une bonne quinzaine de minute entre gorge profond, pipe baveuse et gobage des couilles, je commence a me toucher ma chatte trempé par cette excitation pour lui montrer que je veux plus.
    "alors la pute on veux mon chibre dans son cul ? tu crois quoi, c'est une récompense ça. Je suppose que tu as mieux comme fringue, je veux avoir l'impression de me taper une vrai meuf. 
    Je me leve pour aller dans ma chambre, 
    je m'habille comme une vrai chienne, je donne tout. 
    Collant type latex, des escarpins noir, un body-string ouvert au niveau du cul, une mini jupe .
    Je me rends dans la salle de bain et je remarque qu'il est au télephone et qu'il parle arabe, je ne comprend pas. Je pense que ça doit etre pour son boulot il a l'air concentré. 
    Je retourne dans mon salon et je me met a quatre pattes devant sa queue pour continuer a la sucer. 
    Je remarque qu'il a de-bandé, au moment ou je pose mes lèvres sur son chibre, et je remarque qu'il est encore au télephone.

    J'attend quelques minutes, il raccroche et je m'avance vers son chibre pour le sucer, et me dit "t'es bonne comme ça ma salope, avec ta petite laisse et tout. allez nettoie moi la bite".
    Je prend sa bite entièrement en bouche, je leche toute sa tige, la prend en bouche. Il rebande aussitôt. Je me biffle avec son manche, je l'astique, je suce le gland, je vais au fond, leche les couilles.
    Il est endurant, pas un signe d'ecxitation transparait sur son visage, il est toujours dur comme un taureau. ça fait deja 20 min, je me demande ce qu'il va faire de moi ensuite.

    Je commence a prendre ses couilles en bouche, a bien les gober quand j'entends son télephone sonner. 
    Je me retire doucement pour le laisser télephoner mais il met une main sur ma tete, releve legerement ses jambe et il viens faire glisser ma tete sur son cul. 
    Il est poilu mais très propre, je suis agréablement surpris, une main sur sa bite, ma langue sur son anus.

    je l'entend parler au télephone, je continue, je reviens sur sa bite, je la gobe a nouveau. Il m'interomp "on a de la visite". 
    Je me redresse, etourdi., je begueye... "mais mais euuh non pourquoi?"
    "t'inquiet ma salope, c'est des bon male rebeu, bien monté, tu va te regaler. Ta porte est deverouillé ?"
    "Oui"
    "aller reviens la" me dit il en tirant sur ma laisse et me ramenant ma bouche sur sa bite.
    Je continue a le sucer activement, je gobe bien sa bite, fond de gorge bien baveuse.
    15min plus tard J'entends trois toc timide sur ma porte
    "entrez" dit-il
    Je vais pour me retourner, 

    "Wow, quelle bonne salope tu as la !" 
    "T'es chanceux mon salo" 
    Je distingue 2 voix, je suis rassuré sans l'etre.
    "Mettez vous a l'aise, enlever moi ces pantalon, ma pute a faim"

    Je sent deux mec s'assoir sur le canapé, 
    Je la pompe, je la pompe, comme une mort de faim, je donne tout, je suce le gland en le branlant, je fais des gorges profondes. 
    Il kiff, je le sent.
    "elle est bonne ta pute, je peux jouir dans sa bouche ?".
    "Biensur" repond mon voisin en rigolant.
    Je fais une dernière gorge profonde et je suce bien son gland en branlant sa tige pleine de ma bave a deux main.
    Pendant ce temps je sent quelqu'un passer derrière moi et ecarter mon body
    "tiens donc" 
    je reconnais la voix de mon voisin.
    Je couine, il me claque le cul et m'enfile 2 doigts.
    Je continue a sucer son pote, qui se contracte de plus en plus pendant que mon voisin commence a faire des va et viens avec ses doigts.
    Son pote va exploser, je met bien ma bouche autour de son sexe et récupère tout son foutre qu'il lache dans un râle puissant.
    J'entre-ouvre la bouche pour lui montrer sa semence.
    "avale et viens decrasse mon zob, ptite pute"
    je m'execute, j'avale sa grosse dose et je retourne besogner sur son chibre. 
    Derriere moi le voisin s'active, et je sent le bout de son gland qui se colle a mon cul deja bien dilaté 
    En quelques seconde, il insère son chibre en entier dans ma chatte, j'ai un gémissement de plaisir & surprise, il ricane, vient placer ses mains sur mes hanches et accélère la cadence. 
    Je me cambre bien, pour être la plus bonne possible. Les males sont très excité, le deuxième arrivant, viens se passer devant moi a la place de son pote, sa bite est moins longue, mais un peu plus large. Il me la fou directement en fond de gorge, j'ai un haut le coeur, ça les fait rire. Je m'extirpe un peu de sa bite pour reprendre mon souffle, mais il met sa main derrière ma tête, l'autre sur mon nez et il me bourre la bouche comme si c'etait une chatte. 
    C'est assez violent mais ça m'excite a mort, a tel point que je remue mon cul a fond allant chercher la bite de mon voisin jusqu'au plus profond de moi. Je suis pris en tenaille entre ces deux chibres, complètement chienne. Apres quelques longues minute a limer ma gorge je sent que sa queue se contracte, il retourne une dernière fois au fond de ma gorge pour jouir mais ma gorge ne supporte plus et j'ai un relent de sperme et de salive qui remonte dans ma bouche et mon nez. J'expulse malgré moi sa queue pleine de son sperme et de salive. 
    Je reprend doucement mes esprit...
    "viens me nettoyer ça salope !" 
    Je retourne besogner sa bite, jusqu'a la rendre niquel. Il est satisfait, il range sa queu comme son pote avant lui.
    Il ne reste que le voisin qui est en train de besogner ma chatte depuis 15 bonnes minutes.
    D'un coup ses deux potes se lève, et disent qu'ils se cassent 
    "merci pour ça frérot, t'as vraiment degoter une bonne salope. On est quitte sur ce que tu me devais tu n'avais pas menti"
    "pas de soucis les freres, a bientot"

    Un fois partit il me dit 
    "a nous deux la salope, tu va manger du rebeu encore un peu" 
    et il rattaque a limer ma chatte de plus belle je me tient au canapé pour pas que mes jambes me lâche.
    "tu m'a prostitué ?" je lui demande penaud entre deux souffle
    "Si on veux, de toute façon t'as rien a dire" me retorque il en allant encore plus loin.
    "je veux ma part"
    "ahah tu l'as eu ta part et en liquide, et il en reste encore"

    un peu honteuse je dis rien, mais au fond cela m'excite a mort.

    Il me saillit encore 5 grosse minutes et lache sa sauce dans mon cul.
    J'ai chaud, j'en peux plus, je me met a genou face au canapé, et il viens s'assoir face a moi, et m'ordonne de nettoyer sa bite avant qu'il se casse.
    Je suis tellement fatigué je pose ma tete contre sa cuisse et fait difficilement rentrer sa bite dans ma bouche. je suçote doucement sa bite et une fois qu'elle est bien clean, il remonte son caleçon et son jog. 
    Il se leve et avant de partir in me fait une dernière perversion, il glisse deux doigt dans ma chatte, fouille un peu mon cul, ressort ses doigt collant de son foutre et me les carre dans la gorge.
    "t'aime ça pas vrai ?"
    "hmmm oui"
    "t'es vraiment une putain. Je rentre chez moi, a plus tard"

    je me retrouve a genoux devant mon canapé, la chatte, la bouche souillée mais qu'est ce que j'ai aimé.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter